MENU FERMER

Badi

Concert / Vendredi 30 septembre 2022

30.09.2022 – 20h30 / Dîner & bar à partir de 19h00

Dandy facétieux, Badi interroge le monde et bouscule les modes. C’est que le Belge n’a pas sa langue en poche. Du genre à chanter ce qui se chuchote, à dire tout haut les réalités du prolétariat, Badi sourit, mais ne se trompe pas. Sous des mélodies luxuriantes, ses textes soulignent les carences d’une société défaillante. Comme en témoigne ‘Mauvaise Ambiance’, premier morceau d’un disque animé par des convictions XXL. Entre désenchantement ultime et hédonisme absolu, cri de résistance et chant du cœur, Badi capte l’air du temps. En phase avec les revendications du mouvement Black Lives Matter, l’artiste élève la voix sans excès de violence. Loin des polémiques, à l’écart des statues, il déboulonne les préjugés et combat l’ignorance via ses chansons.

Signé sur les rangs du label BBE (Roy Ayers, Madlib, WILL.I.AM, Laurent Garnier & Carl Craig), le nouvel album de Badi traverse les frontières et se danse sans dictionnaire. Si le français est la langue maternelle des morceaux, les rythmes posés sur ‘Trouble-Fête’ embrassent bel et bien une dimension universelle. Badi est là depuis le début. Bien avant la hype et le triomphe du rap bruxellois, il posait déjà le flow aux côtés de l’ami Stromae. Biberonné aux clips MTV et à la rumba congolaise, l’artiste s’est construit un son et une solide réputation.

« Programmé aux dernières Transmusicales, Badi n’a rien d’un jeune premier. Depuis 2011, le rappeur belge, originaire du Congo, a même multiplié les projets (EP’s, album) avec toujours la même envie de mêler audaces stylistiques (beats synthétiques, inclinaisons électroniques) et diatribes politiques. Son dernier album se nomme « Trouble-fête », et cela n’a rien d’un hasard : à la manière de Stromae, Badi entend parler de sujets qui ne devraient plus fâcher (l’intégration, le racisme, etc.) sur des mélodies dansantes. Lesquelles, contrairement à ce qu’affirme l’un de ses derniers singles n’ont aucune chance de mettre une « mauvaise ambiance. »  Canal+

Tarif: 15€ / 13€ (+60) / 10€ (étudiants) / Article 27 accepté. Dîner 15€.

Restauration avant le concert entre 19h00 et 20h30.

© Photos Agnes Kena